Avis sur « Misery » de Stephen King

Avis sur « Misery » de Stephen King

Stephen King, célèbre écrivain américain, publie son premier roman en 1974. Il a écrit plus de 50 romans dont Misery et deux cents nouvelles.

 Résumé du livre de Stephen King « Misery »

Misery Chastain est un personnage créé par Paul Sheldon, un écrivain de best sellers. Il devient riche grâce au personnage mais, très rapidement il en a assez. Il décide donc de le faire mourir pour se consacrer à d’autres œuvres.

Un jour, Paul a un accident à la suite duquel il perd l’usage de ses jambes.  Il est secouru et soigné par Annie, une ancienne infirmière. Mais, il s’avère que cette dernière est une fervente admiratrice du personnage principal de Misery. Elle ne lui a pas pardonné le fait d’avoir tué Misery Chastain. Annie décide alors de faire de l’existence de Paul un véritable calvaire car elle n’aime pas son nouveau style romancier.

Paul, abandonné par Annie durant quelques jours, se retrouve tout seul dans la maison et décide de s’y promener. À sa grande surprise il tombe sur un carnet qui explique qu’Annie a tué son père ainsi que plusieurs de ses patients. À son retour, Annie s’aperçoit que Paul a quitté la chambre dans laquelle il était enfermé. Elle décide de lui couper le pied gauche. Après cela s’en suit une lutte sans merci, dont Paul sort vainqueur. Annie décède et Paul retrouve ainsi sa liberté, non sans quelques traumatismes…

L’ avis d’une étudiante lorientaise :

« Tout simplement EXCELLENT !!!

Le scénario est merveilleusement bien ficelé. On croirait que le forfait a été planifié longtemps à l’avance mais en réalité, il n’en est rien. À la fois tragique et fascinant, l’histoire est faite de rebondissements insoupçonnés qui conviendrait parfaitement à des passionnés de films Thriller.

Ce livre a d’ailleurs fait l’objet d’une adaptation par le réalisateur Rob Reiner en 1990. Le film s’intitule « Misery », tout comme le livre, et je vous assure qu’il en vaut le détour. Pour les plus sensibles, je vous conseille de le suivre en compagnie d’une personne qui vous est proche parce qu’à coup sûr, vous en aurez des sueurs froides. »

Les commentaires sont clos.